12 avril 2010

ETAPE 52

Severa - Pise (315 km)

Voyage entre bleu et 606vert, entre mer et champs, entre plages vides et villages roses. Voyage plat et sans virage, voyage sous un ciel moucheté de nuages, voyage à travers les âges en remontant la Via Aurelia. La pluie s’installe au sud. Je file vers le nord. Je ne veux plus croiser une goutte d’eau au guidon non-étanche de ma mobylette ! L’air est frais. Les pauses capuccino s’imposent toutes les heures !

Au gré des prés, je remarque une mutation génétique des palmiers. Inquiétant, non, cette couleur « pollution chimique, variété ancien pays de l’Est » ?  D’autant que j’avais également croisé de tels spécimens à Bangui, en République Centrafricaine, et à Muzaffarabad, au Pakistan. Tous les continents seraient-ils touchés par cette peste arboricole ?

607_Italie2 607_Pakistan 607_RCA

Je lève les yeux pour questionner le ciel… et croise des extraterrestres ! Au-secours608___Copie ! L’abus de moines capucins est-il source d’hallucinations ???

Mais face à la tour torticolis et ses nombreux étais humains, je dois bien admettre que ce ne sont que des épiphénomènes de la mondialisation. La terre de demain sera-t-elle peuplée d’hommes sans coude se déplaçant en soucoupe silencieuse de palmier orange en palmier orange?

Plus besoin d’apprendre à nager aux mobylettes sans essuie-glace…

610 609

Posté par LoinAilleurs à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur ETAPE 52

Nouveau commentaire